Imprimer

 

Par M.Lambert

Connaissez –vous la contenance d’une barrique bordelaise ? La longueur d’une lieue ? Ce qu’est une « rège » ?
C’était les mesures en usage pour nos prédécesseurs sur le sol bordelais.
Très complexes, parfois sans lien les unes avec les autres, variables suivant les localités, fonctionnant souvent sur la base 12, elles ont de quoi dérouter.


Le document ci-dessous récapitule les principales mesures utilisées dans le bordelais et ses environs.

 mesuresancienregime01

En regard, leur montant, souvent approximatif. Il n’a pas été possible de préciser ici toutes les variations locales.


Mesures de longueur :

- Aune : 1,1881 m
- Aune de tisserand : 1,4500 m
- Pied du Roi : 0,32484 m
Il se subdivise en 12 pouces – 1 pouce : 0,2707 m
Le pouce se subdivise en 12 lignes – 1 ligne : 0,002225 m
La ligne se subdivise en 12 points : un point : 19 mm
- Pied bordelais : 0,3566
- Latte : 2,4964 m
- Pas : 1, 62 m ou 5 pieds – un pied : 0,8 m
- Brasse : environ 1,65 m
- Lieue : 5845 m
- Perche : 18 à 20 pieds

Mesures de superficie

- Pied carré, pied de Roi : 0,1055 m2
- Brasse carrée des maçons (carrelages, toitures) : 2,3680 m2
- Brasse carrée des paveurs : 2,8625
- Toise carrée : 3,7987 m2
- Perche carrée : environ la moitié d’un are.
- Les surfaces chiffrées en lattes ou en pas ne sont pas des carrés mais des rectangles.
Le petit côté mesure une latte linéaire ou un pas linéaire. La longueur est un multiple
de cette latte, de ce pas.
- Journal : 32 lattes sur 16 soit 79,91m sur 39, 96 – soit environ un tiers d’hectare

Mesures de capacité pour les grains – variables suivant les localités

- Boisseau environ 80,50 l
- Le quart de boisseau ou quartière : environ 20 l
- Picotin : 1/32 de boisseau

Mesures de capacité pour les liquides

Pour le vin :
Barrique : environ 250 litres ou 100 pots
Tonneau : environ 900 l
Pot : environ 2,2 litres
Pour l’eau de vie :
Pièce ou barrique : environ 370 litres
Velte : 7, 52 l

Mesures de capacité pour le bois  de chauffage

Tonneau : 3, 65783 stères
Les bûches se vendaient au cent. Longueur : 1, 45 m
Les faissonnats (fagots de bois) se vendaient au cent – longueur : 1,50m

Voulez-vous en savoir plus ?

Un souci pour une recherche plus approfondie ?
A consulter un ouvrage, rédigé en 1912 par JM Brutails :

Recherche sur l’équivalence
Des
Anciennes mesures de la Gironde

A télécharger : http://1886.u-bordeaux3.fr/items/show/1337

Avec l’auteur, nous entrons dans la vie de nos ancêtres.
S’était imposée au fil des temps la nécessité de comparer, d’évaluer des poids, des surfaces, des contenances Ils ont utilisé ce qui leur était proche, ce qui pouvait servir de repère : un pied, une poignée, par exemple ou d’autres critères. Prenons un exemple : la mesure du journal . C’était le temps de travail qui était effectué par un homme ou plusieurs, ou par une paire de bœufs pour labourer une surface.

JJ Brutails notait:
« Le système des mesures était ordonné non pas suivant des théories savantes mais en vue de la pratique.
A l’origine, il n’existait pas de rapports simples entre les mesures du même ordre : le journal à bœufs, surface labourée en un jour par un attelage de bœufs n’était pas un multiple ni un sous multiple de la sétérée, surface pour laquelle il fallait un setier de semence. C’était deux quantités indépendantes qui étaient déterminées par deux procédés distincts
 ».Plus loin, p. 53 et 54, c’est « un homme de vigne » qui est évalué à un huitième de journal.
Pour qui veut s’enfoncer dans la complexité, il y a la « rège ». Ce terme désigne une longueur déterminée ou un nombre de sillons, ce peut être une surface. La lecture des pages 40 et suivantes en apprend beaucoup sur le travail de la vigne tel qu’il était pratiqué par les bordelais d’un autre temps.
mesuresancienregime02

Le chapitre sur les mesures du bois devrait intéresser particulièrement ceux qui travaillent sur les techniques agricoles relatives au vin. Les pages 137 et suivantes détaillent les bois d’«oeuvre » de la vigne : pau, gahet, friquet, feuillards et vimes sans oublier les carassons. C’est une entrée inattendue, sur le travail de la vigne.


(11/2014)